Mais mais mais, ça sent bon le fjord par ici, pas de doutes, nous voilà en Norvège ! En joie!

Ça y est, on y est. Depuis le temps qu’on l’attendait, passer la frontière Suède/Norvège nous a fait bien plaisir. D’autant que cette frontière est bien jolie, délimitée par une énorme cascade. Un norvégien nous avait dit (et en français s’il vous plaît) qu’avec l’été incroyablement chaud de cette année, la cascade aurait sûrement peu d’eau.

Faut pas oublier qu’on est dans le nord, et que l’eau, c’est comme les montagnes, les arbres, les maisons de pêcheurs et les Ikea, il y en a partout ! Nous voilà donc devant les chutes du Niagara, magnifique cascade, qui nous offre un beau spectacle.

Sur le départ, on croise la norway ladies tour, une course de cyclistes des 4 coins du monde, on les a mises minables, vous vous en doutez, d’ailleurs on ramène le trophée dans les sacoches.

Le soir même on se pose sur le château de halden pour un bivouac, et on a même la chance d’écouter un concert de l’orchestre norvegian wind ensemble. Super cool, surtout avec une glace ! Oui car en Norvège, tout le monde mange des glaces, à toute heure, en tous lieux. Après ce beau moment de musique clôturé par un feu d’artifice synchronisé avec le final, on pose la tente de nuit, à la frontale, entre deux tranches de pain de mie, mais ça fait le job.

Le lendemain, sur la route, au bord d’un fjord, découverte d’une compet’ d’aviron. Ils ont du courage ces norvégiens, parce si jamais tu tombes dans l’eau, aie aie aie, tu te transformes en glaçon direct! Autant vous dire qu’ils serrent vachement les fesses les cocos 🙂

 

L’arrivée à Oslo est bien évidemment remplie de montées/descentes, normal, et sous la pluie. On visite la ville avec son hypercentre très sympa et ses quartiers bobo remplis d’ateliers d’artistes et de murs remplis de tags. On pousse sur des halles sensées contenir des produits locaux mais que nenni, on y trouve surtout du fromage français, des baguettes et du confit du sud ouest 🙂 Raté. Le soir on assiste à un autre concert, de l’orchestre de Berlin cette fois-ci, dans une superbe salle de la ville. En plus on a eu un tarif moins cher parce que bon, on est jeune, m’voyez?

Il était prévu depuis le départ de prendre le train reliant Oslo à Bergen et également une petite ligne pittoresque allant à Flåm, sensées être deux des plus belles lignes de train au monde! Oui oui, au monde ! Et effectivement c’est très joli, surtout quand il fait beau. Pendant les 7 heures de trajet, on a le temps de lire, de se reposer les gambettes et d’admirer les glaciers, ainsi que nombre de montages et fjords tous magnifiques.

On arrive à Bergen avec pour tout bagage notre tente et les sacs de couchages (vous en faites pas on a pas jeté les vélos, ils nous attendent gentillement à Oslo) et on visite. Superbe ville côtière, entre deux montagnes, ça doit valoir le coup d’y passer plus de temps. Vient le moment de trouver un endroit où dormir, et en pleine ville, c’est pas facile facile, mine de rien on trouve un petit coin sur les hauteurs qui fait bien l’affaire et zou! On met la viande dans le torchon, on règle le réveil pour 6:15, départ du train retour oblige et on fonce chez morphée.

De retour à Oslo notre correspondance d’une heure nous laisse le temps d’aller chercher les montures (elles étaient toutes heureuses de nous revoir) et on prend le train pour Bodø. Ah oui, c’est un train de nuit, sans couchettes. Si le cirque Gruss cherche des contorsionnistes, merci de nous envoyer un mail parce qu’on est passé maître en la matière 🙂

PS: Nous nous excusons auprès des pauvres norvégiens qui ont dû passer la nuit à nos côtés parce que voyez vous, euh comment dire, euh, on était pas d’une première fraîcheur, ni d’une seconde d’ailleurs !^^