Cusco se situe dans un bassin verdoyant qui s’appelle la vallée sacrée, avec de nombreuses ruines incas qui parsèment la région.

Nous allons passer deux jours à visiter celles-ci, en commençant notre visite par 1 jour dans les alentours de Pisac. Pas de tour organisé cette fois-ci, on est vaccinés depuis la Rainbow Moutain. On va se débrouiller tout seul  ! 🙂

C’est une randonnée difficile  mais superbe qui nous attends à Pisac. Nous allons parcourir de nombreuses ruines, avec un dénivelé très important (comme souvent au Pérou, vous l’aurez compris) qui va nous permettre d’accéder à de beaux points de vue.

Nous rentrons en fin de journée, les trajets de bus étant longs par ici : 6h aller-retour !

Le lendemain le programme est bien chargé également : visite de la forteresse d’Ollantaytambo, puis balade le long de salines pour finir par la visite des ruines de Moray.

Encore une fois, pas de guide. Nous nous organisons comme nous le voulons et prenons notre mal en patience avec les horaires pour le moins aléatoires des collectivos (minibus bon marché qui ne partent que quand ils sont pleins).

Le premier village d’Ollantaytambo est très bucolique avec ces jolies rues pavées et sa forteresse. Après une balade, nous partons pour les salines de Maras.

Nous nous y rendons à pied et traversons ce paysage étonnant contrairement aux autres touristes qui se font poser à l’entrée, prennent une photo et repartent. C’est un lieu magnifique, tout blanc, qui contraste avec les couleurs vives du ciel et des montagnes aux alentours.

Nous finissons notre journée par Moray et ses ruines en cercles concentriques. C’était un lieu de recherche pour des méthodes d’agriculture en paliers. Nous rentrons finalement sur Cusco, fatigués mais heureux de ces deux jours à vadrouiller.