Nous revoilà sur les routes de Hollande avec au programme de nombreux villages pittoresques le long de la côte hollandaise : Durgerdam (quel coup de coeur avec ces maisons colorés en bord de mer), Marken (un peu le village attrape-touriste..!), Volendam, Edam, Hoorn…

Nous tombons également sur une jolie fête de village : c’est le dernier marché de poisson de l’été donc c’est le grand folklore. On est sous le charme de cette petite bourgade inattendue sur notre parcours et allons nous y balader. Dans ce coin de la Hollande, c’est la coutume du sabot; on assiste même à une démonstration par un artisan de la création de ces chaussures traditionnelles (en hollandais évidemment, pas sûr qu’on saura vous refaire des sabots !).

Nous prenons un nouveau ferry pour éviter l’un des plus grands ouvrages que l’Homme a construit, mais qui est fermé aux vélos car en rénovation : la fameuse digue-au-nom-facile-à-retenir : Afsluitdijk et ses 32 kms de long. Il parait que c’est – avec, la muraille de Chine – le seul ouvrage que l’on voit depuis la lune. Il paraît… 

Nous traversons ensuite la Hollande tranquillement et sommes vraiment amoureux de l’art de vivre de ces hollandais. Tout est calme, ordonné, on se sent en sécurité partout et on voit des enfants jouer à tous les coins de rue. Les villes sont espacées, ce qui procure un sentiment assez agréable de quiétude.

La dernière grande ville que nous traversons à vélo aux Pays-Bas est Groningen, une ville hyper animée qui nous a beaucoup plu : 35 ans de moyenne d’âge , 1/4 des habitants sont des étudiants, ville la plus cycliste du pays (60% des déplacements s’y font à vélo, c’est un flot continu de bicyclettes !), plein de cafés et restos.

Juste avant de passer la frontière Allemande nous faisons une petite pause dans l’étonnant village médiéval de Bourtange : une toute petite bourgade en forme d’étoile, ça vaut le coup d’oeil !

Nous passons finalement la frontière quasi simultanément que nous dépassons les 2000 kms (youhouuu). Encore une fois, aucun panneau, ni rien. Seul le changement de réseau de nos téléphones nous indique qu’on est bien chez nos voisins les Allemands.

Nous filons jusqu’à Bremen et faisons une portion en train car il n’y a pas grand chose à voir et on a réservé 3 jours à Hambourg dans un Airbnb tout mignon. Le premier contact avec la ville portuaire est très chouette, on est pressé de visiter. Affaire à suivre… 😀